Randonnée dans Nærøyfjorden

Aujourd’hui nous avions prévu de faire une randonnée « dans les fjords ». Restait à savoir où.

Nous avons pris le bus direction Gudvangen puis de là une route le long du fjord menait au hameau de Bakka.

Rien que ça, c’était déjà chouette. Avec la fonte des neiges, il y a des cascades absolument partout.

 

Passé l’église il y a un sentier de montagne qui démarre pour voir la cascade de Tuftotossen.

De plus ce sentier se trouve à un endroit où le fjord fait un virage ce qui permet de voir les deux côtés à la fois. Et le soleil s’est mis de la partie pour nous envoyer quelques éclaircies.

2/6000000000ème de ce fjord nous appartient car il s’agit d’un patrimoine mondial de l’Unesco.

Vers 600m d’altitude, nous avons atteint la cascade.

En montant plus haut, nous avons atteint un cirque entouré de sommets enneigés.

Ensuite, on s’est un peu perdu dans les marécages au centre du cirque avant de se rendre compte que le chemin continuait par un col sur notre droite.

Pour cela, il fallait franchir le ruisseau avec son eau à quelques degrés au-dessus de zéro. On a enlevé les chaussures mais ouille, ouille, ça mord les mollets !

 

Après nous avons continué de grimper mais il était finalement temps de redescendre pour rejoindre notre bus du retour à l’heure.

En route pour Myrdål

Ce matin, nous avions prévu de visiter le parc de Vigeland mais, pris par le temps, nous avons changé d’avis. De plus la météo était clémente avec des éclaircies, ce qui nous a donné envie de visiter le tremplin de sauts à skis qui se situe juste au-dessus de notre hôtel.

De là-haut, la vue sur Oslo et sa banlieue porte loin.

 


 

 

Ensuite nous avons attrapé le train pour Myrdål et il ne restait pas grand-chose d’autres à faire que de regarder le paysage.

 

 

Oslo, si vous voulez bien me suivre

Après la forteresse, nous avons découvert l’est d’Oslo et ses quartiers plus populaires. Pour être honnête, c’était la partie la plus intéressante. Les rues étaient animées, il y a plein de petites boutiques et de nombreux parcs. Beaucoup de jeux d’enfants également mais cela semble justifié vu le nombre de femmes enceintes et de poussettes que nous avons croisé. Visiblement la population est plus jeune dans cette partie de la ville.

La rivière Akerselva qui sépare le centre des quartiers est.

Le midi, nous avons mangé dans un restaurant appelé « Le Peloton » où nous avons pu suivre le Tour de France.

Ensuite nous avons traversé Kampen, un quartier qui a gardé son esprit village avec des maisons colorées.

Puis nous avons traversé le jardin botanique. Le jardin joue davantage sur kes différents tons des feuillages que sur les fleurs qui restent discrètes.

Enfin, nous avons visité le musée Munch. Déception, sa toile la plus célèbre « Le Cri » n’était pas présentée.

Forteresse d’Askerhus

Ce matin, nous commençons par visiter la forteresse médiévale d’Askerhus qui date du XIVème siècle. Elle est encore utilisée de nos jours pour les réceptions officielles.

Nous passons d’abord par la partie basse qui conserve tout à fait son caractère moyen-âgeux. Globalement la forteresse reste très sobre.

L’étage est plus agréable. La forteresse ayant été abandonnée jusqu’en 1930, aucun meuble n’est d’origine.

« Sire, nous avons eu confirmation que le roi Charles le Simple a signé. La Normandie nous appartient.  »

« Mon plan se déroule comme prévu. Laissez tomber Rouen, cette ville n’a pas d’importance. Je veux que Caen soit la capitale.  »

 

Pour terminer une vue sur l’Opéra et le quartier du Barcode qui dessine la nouvelle skyline d’Oslo.

 

Musées

Ce matin, il faisait gris. Nous avons pris le bateau pour traverser le fjord d’Oslo. Il s’agit d’une ligne classique qui ne coûte pas plus cher que le bus. Apparemment nous n’étions pas les seuls touristes à connaître cette astuce… Peu importe, cela m’a permis d’avoir un autre point de vue sur Asker Brygge

et sur l’Hôtel de Ville (j’y reviendrai plus tard)

Nous avons débarqué dans le quartier de Bygdoy où se trouvent plusieurs musées.

Nous avons commencé par le musée Fram sur le bateau polaire utilisé par Amundsen pour atteindre le pôle nord. Il a également atteint le premier le pôle sud où il a laissé sur place une lettre pour le roi de Norvège et un petit mot à son concurrent anglais Scott pour le prier de bien vouloir la poster ! Grâce à lui, la Norvège est le seul pays au monde à posséder des terres en Arctique et en Antarctique.

On pouvait visiter le bateau utilisé il y a un siècle.

Après, nous avons voulu visiter le musée viking mais il y avait trop de touristes alors on a poursuivi avec le Norsk Folkemuseum. C’est un musée à ciel ouvert où sont déplacés certains bâtiments (ferme, église, immeuble…) en provenance de différentes régions de Norvège et datant de différentes époques. L’immeuble date de 1865 et a été démoli dans les années 90. On peut voir dedans un appartement type année 70.

Le plus impressionnant reste l’église en bois debout.

Nous sommes ensuite retournés au musée viking et nous avons profité d’une accalmie de bus de touristes pour le visiter.

Le musée au Danemark nous avait laissé une meilleure impression.

En sortant, il pleuvait donc nous avons abandonné l’idée de visiter le parc de Vigeland pour visiter l’Hôtel de Ville qui a un petit air soviétique.

Retour à l’hôtel pour se reposer.

Première découverte d’Oslo


D’abord visite de l’Opéra d’Oslo inauguré en 2008, avec un beau panorama sur le fjord.

Visite du jardin de la cathédrale avec au fond le Barcode, un quartier récent de buildings construits autour de l’Opéra.

On voit bien ce qu’ils pensent de nos valeurs 😁

Vue sur l’Hôtel de Ville depuis le nouveau quartier d’Aker Brygge.

Le soir, on a mangé du cochon grillé au Den Glade Gris.

Nous avons découvert une ville très moderne et très dynamique avec de nombreux buildings récents ou en cours de construction.