Petites histoires

Héloïse nous chante une petite comptine :

Au clair de la lune, mon ami Pierrot
Prête-moi ta plume, pour écrire un mot.
Ma chandelle est morte, je n’ai plus de feutres.


Lors d’un repas, Héloïse rechigne devant son assiette de soupe. Je lui explique alors les mystères des vitamines, des fruits et des légumes. Elle m’écoute sagement parler en ouvrant des grands yeux, alors j’enchaîne sur les féculents, le sucre et les protéines. Je la vois qui s’apprête à me poser une question. Je l’écoute.

– A l’arrivée, ça veut dire quoi ?

– Mange ta soupe.

 

 

Championnat d’échecs

Vice-champion échecs Calvados 2016Ça commençait aujourd’hui avec le championnat au niveau départemental. Bilal a terminé 1er ex-aequo ce qui a déclenché un départage. Après deux matchs nuls sur des parties rapides, il a perdu sa troisième partie en mode « mort subite ». Il est donc vice-champion à un cheveu près 🙂

Prochain épisode en février pour les régionales.

Le grand Veymont 

Nous partîmes cinq mais surtout de bonne heure car Gresse-en-Vercors à beau avoir Vercors dans son nom, cette commune n’est pas située sur le plateau mais au niveau du balcon est. Ce qui signifie qu’il nous faut repasser par Grenoble, soit 1h30 de trajet aller. Cela permet de retrouver les sommets maintenant familiers (Pic Saint Michel, Moucherotte, Moucherolle. ..) mais vu d’en bas. Avec le soleil qui éclaire par l’Est le matin, le balcon est illuminé, c’est superbe.

Vue du parking, c’est déjà chouette !

Nous démarrons vers 9h30 et le sentier ne tarde pas à grimper à travers un sous-bois. Puis nous débouchons sous le Pas de la Ville.

Le grand Veymont est à gauche, toujours la tête dans le nuage.
En direction du Pas de la Ville

Ensuite le sentier monte tranquillement jusqu’au Pas de la Ville.

Après une pause, nous entamons le passage un peu plus difficile, le sentier grimpe en virages serrés puis rejoint un couloir de pierres sur la droite. L’air devient minéral, ça sent bon la montagne entre ces deux parois.

Là les randonneurs sont accueillis par un bouquetin salarié de l’Office de Tourisme de l’Isère, juste à l’entrée du Parc Naturel du Vercors !

Selfie pris au retour

Nous pique-niquons avant de poursuivre maintenant sans difficultés jusqu’au sommet.

Doudou a réussi !!

Pour faire avancer Héloïse, c’est très simple : il faut lui raconter des histoires. Tout le répertoire y est passé, depuis le classique « Le vilain petit canard » jusqu’au résumé de dessins animés comme « Kiki la petite sorcière » en passant par des biopic plus ou moins inventés (Robert Surcouf …) Si elle n’a  plus rien à écouter, rapidement surgit la litanie des petits bobos : j’ai mal au ventre, j’ai mal aux pieds … et il faut vite trouver une nouvelle histoire.

Le Mont Aiguille

La vue est complète depuis le sommet : le balcon est, la réserve naturelle et le Mont aiguille où un avion a même réussi à  atterrir.

La famille idéale : papa, maman et deux enfants

Nous observons également la famille bouquetin avec ses deux enfants.

Vient le temps du retour où nous croisons une marmotte et un écureuil.

Arrivée à la voiture 18h30, ouf !